lundi 20 mai 2013

Feuilleter le recueil des causses ( RC )

 Causse Méjean - reliefs et neige



-
Des bouffées de lumière,
décrivent ,mieux que je ne ferais,
le recueil des causses.

Encore striés sous les neiges,
piquetés d'impatientes pousses, et de bruns.

A chaque  détour, le savoir lire ,
du vent de l'ivresse,
épouse les accidents des collines,
chapeautées de bois sombres.

Le dialogue menu des eaux, serpentant dociles,
puis, rassemblées, mugissantes,
De chants clairs cascadeurs,
et résurgences vertes.

Le pied des pentes abruptes,
surplombées de témoins sévères, verticaux

Une route mince, s'essaie à contourner
ces vases de pierre,
Pour plonger dans  une vallée étroite,
encore habitée par l'obscur,

Dispensée des lignes orgueilleuses,
des ponts de béton.

Et le silence matinal, n'est habité
que de spirales lentes
Des vautours, glissant sous des écharpes
blanches, effilochées ,portées par la brise.

Peu importe la route
Ses dévers et sa course,
Soumise au caprice de la rivière,
Ou lancée sur les plateaux.

La constance du roc
Ou le moelleux des terres.
Le paysage reste une porte
Feuilletant le passé calcaire

D'un océan, son souvenir
Enfui


-

RC  - 19 mai 2013


-
 Causse Méjean - restes  de neige
 Causse Méjean - restes  de neige
 Causse Méjean - restes  de neige
 Causse de Sauveterre, vers Montmirat
 Vallée du Tarn au dessus  de St Chély
 Arbre illuminé entre rocs              St Chély-du-Tarn
 "couple":  rochers ruiniformes vallée  du Tarn   ( non loin du hameau de la Croze-  voir  article précédent)

  Sainte Enimie, Vallée du Tarn, résurgence de la Burle
 Sainte Enimie, Vallée du Tarn
Causse de Sauveterre,  environs de Champerboux

Ajouter une légende
Causse de Sauveterre,  environs de Champerboux

2 commentaires:

  1. Eblouissant ! ce n'est pas sans lyrisme .
    Et :
    "Et le silence matinal, n'est habité
    que de spirales lentes
    Des vautours, glissant sous des écharpes
    blanches, effilochées ,portées par la brise."
    les vers qui me parlent le plus .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci bien, c'est vrai que je lui ai donné une forme poétique, mais, à la limite, ça pourrait être une description simple...

      Supprimer